Fonctionnement et organisation de l'entreprise

Le mode de fonctionnement et d'organisation des entreprises, quoiqu'il fluctue largement selon l'entreprise, repose sur certaines caractéristiques communes; le fonctionnement est influencé par la stratégie, le métier, la taille, la maturité, l'histoire...


Catégories :

Théorie des organisations - Management - Fonctionnement de l'entreprise - Sociologie économique - Sociologie des organisations - Sociologie du travail - Gestion des ressources humaines

Recherche sur Google Images :


Source image : dsig.ch
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Comprendre l'entreprise – Structure et fonctionnement. Objectif : Comprendre l'organisation d'une entreprise et apprécier ses contraintes et ses exigences... (source : proformalys)

Le mode de fonctionnement et d'organisation des entreprises, quoiqu'il fluctue largement selon l'entreprise, repose sur certaines caractéristiques communes; le fonctionnement est influencé par la stratégie, le métier, la taille, la maturité, l'histoire et la culture de l'organisation.

Une certaine diversité autour de fondamentaux

L'activité d'une même entreprise est répartie au sein de diverses fonctions.

En premier lieu, toute entreprise est organisée autour de deux pôles d'activité opérationnelle : la production et le commerce. La production regroupe la totalité des fonctions qui produisent les biens et les services que l'entreprise commercialise. Le commerce regroupe la totalité des fonctions qui commercialisent les biens et les services que l'entreprise produit.

Ces deux pôles sont appuyés par d'autres qui leur fournissent des moyens complémentaires, tels que les ressources humaines ou les services généraux.

La totalité de ces fonctions est dirigé par un dirigeant unique, par un collège de dirigeants ou par plusieurs de ces collèges.

Les grandes fonctions de l'entreprise

Ces fonctions doivent être exercées pour toute entreprise. Elles le sont par des groupes de personnes dans le cas des grandes entreprises, sous-traitées à des entreprises extérieures ou, à l'extrême, exercées par une personne œuvrant seule. Il n'y a pas de relations directes et automatiques entre les fonctions et les structures d'une entreprises, de sorte que l'organisation réelle d'une entreprise ne se calque pas nécessairement sur le découpage décrit ici et les exemples donnés ci-après de certaines de ces fonctions. Les divers services peuvent ne pas être aussi nettement scindés et clairement apparents, comme si chacun assurait la totalité d'une fonction et une seule. Il arrive qu'il n'y ait pas de service correspondant à telle ou telle fonction, la fonction correspondante étant assurée d'une autre façon. D'autre part l'organisation peut être plus souple (interpénétration des tâches) et constamment évolutive.

À noter enfin que le partage des fonctions au sein des entreprises perd de son sens dans le dispositif de plus en plus courant de l'entreprise étendue, dans lequel chaque entreprise spécifique se centre sur telle (s) ou telle (s) fonction (s) spécifique (s) dans de multiples réseaux de coopération économique.

Direction générale et stratégie

Entouré d'une grande équipe de conseillers, d'assistants, aidé par un conseil d'administration ou une simple secrétaire, le directeur administre l'entreprise pour le compte de son propriétaire (actionnaires, société mère…). Il assure les relations avec les tiers tels que l'administration fiscale, les organisations syndicales, l'administration, les collectivités locales, les autorités de marché…

Le management établit la stratégie d'entreprise, dont le contrôle de gestion assure la traduction en objectifs opérationnels et le suivi (voir mesure de la performance).

Le management doit rendre des comptes aux actionnaires de l'entreprise, sur sa stratégie et sa capacité à atteindre les objectifs fixés. Dans le contexte de la loi sur la sécurité financière, LSF (France) et la loi Sarbanes-Oxley, SOX (États-Unis d'Amérique), la gouvernance d'entreprise est un concept qui vient s'ajouter aux obligations existantes du management vis-à-vis des parties prenantes.

Il représente aussi la société au plan juridique.

Articles détaillés : Directeur, Stratégie et Audit interne.

Recherche et développement technologique

Son but est de :

Au stade de l'innovation

Au stade de la mise en œuvre

Articles détaillés : Innovation, Recherche et développement et Technologie.

Achats et Logistique

La gestion de la chaîne logistique (GCL) (en anglais Supply chain management - SCM) est concernée par :

Le Service achats emploie des acheteurs qui sont en contact avec les services commerciaux des fournisseurs. Ils négocient les prix, établissent des commandes d'achat ou ordres de sous-traitance, suivent la réalisation des produits commandés et l'échelonnement des livraisons, contrôlent les factures d'achats. Ils s'assurent que les fournisseurs disposent de l'ensemble des renseignements et documents nécessaires à la définition des pièces ou matières commandées et sont en liaison avec les contrôleurs du Département qualité.

Le Service des approvisionnements est le complément du Service achats. L'approvisionneur s'assure que tout ce qui est indispensable au Département production sera disponible au moment de la fabrication. Il réapprovisionne les stocks en émettant des demandes d'achat et supervise la gestion des magasins en s'assurant du bon stockage des produits.

Articles détaillés : Achat et Logistique.

Production et Ingénierie

La production concerne tant les entreprises industrielles que celles de services. Elle met en œuvre des moyens de production et de distribution pour fabriquer, installer et distribuer le produit ou apporter les services selon les plans et spécifications définis par le Département études avec les équipements, matières, composants, fournitures et sous-traitance apportés par le Service des approvisionnements.

Dans les entreprises industrielles

Gestion de la qualité

Elle a pour rôle de :

Le Département qualité emploie des contrôleurs et inspecteurs de la qualité qui vérifient la conformité du produit ou service aux spécifications par des mesures, des prélèvements d'échantillons ou des enquêtes. Les qualiticiens, experts en statistiques, étudient les variations des processus de fabrication en analysant les mesures et contrôles effectués aléatoirement ; Le Bureau de normalisation rédige des spécifications internes, il est en liaison étroite avec le Département études pour rédiger les spécifications définissant le produit ou le service. Il calcule le coût de la non-qualité et fait des propositions pour la diminuer.

La fonction métrologique a pour rôle la gestion des moyens de mesure, de contrôle et d'essai. Ces moyens sont identifiés, enregistrés, vérifiés. Leur dossier contient les informations relatives aux méthodes d'utilisation ainsi qu'aux incertitudes de mesure.

Articles détaillés : Production, Ingénierie et Gestion de qualité.

Marketing

Le ¨marketing est une discipline qui cherche à déterminer les offres de biens et services suivant les attitudes des consommateurs ainsi qu'à faciliter leur commercialisation. On peut distinguer deux volets dans cette discipline : le stratégique et l'opérationnel. Le premier définit les politiques de segmentation, de ciblage et de positionnement; le second a comme tâche d'implémenter les 4 éléments du marketing mix, à savoir le produit/la marque, le prix, la distribution et enfin la communication.

Article détaillé : Marketing.

Ventes

Les activités de commerce de l'entreprise sont assurée par le Département commercial, ou direction commerciale.

Le département commercial est chargé de vendre les biens et les services que produit l'entreprise et d'assurer la relation avec les clients. Il prospecte les acteurs de son marché pour les convaincre d'acheter les produits de l'entreprise. Il travaille avec les clients de l'entreprise pour d'une part les rendre plus confiants et d'autre part les convaincre de passer de nouvelles commandes. Il établit les propositions commerciales et négocie les contrats de vente et définit les offres commerciales et assure la communication de l'entreprise avec l'extérieur.

Il traite les problèmes de facturation en collaboration avec le Département comptabilité. Il peut être chargé de la formation des clients au produit et de la constitution des dossiers techniques contractuels (documentation, notices…).

Le département commercial est le lien principal entre le client et l'entreprise, et par conséquent la direction de l'entreprise, le Département des études, le Département de gestion, le Département production.

Article détaillé : Vente.

SAV

Le Service après-vente, dit SAV, assure la maintenance des produits ou installations vendus, l'assistance au client dans ou hors du cadre de la garantie. Il est organisé pour approvisionner, faire réaliser, maintenir en stock et distribuer les pièces de rechange. Il fait remonter au Département études et au Département qualité les plaintes des clients, les pannes récurrentes.

Ressources Humaines

Article détaillé : Gestion des ressources humaines.

Son rôle essentiel est de gérer la totalité des salariés depuis l'embauche jusqu'au départ de l'entreprise. Il est chargé du recrutement, de la gestion des stagiaires, de la distribution des médailles du travail et des relations avec le comité d'entreprise. Il inclut le plus souvent :

Gestion financière

Article détaillé : Finance.

Contrôle et comptabilité

Elle gère les comptes et les ressources financières de l'entreprise tout en assurant l'interface avec les banques, l'Administration fiscale, les clients et fournisseurs…

Articles détaillés : Contrôle de gestion et Comptabilité.

Administratif, juridique, fiscal

Articles détaillés : Administration, Droit des affaires et Fiscalité.

Infrastructure et sécurité

Bien qu'indirectement liées à la production, elles sont indispensables à la bonne marche de l'entreprise.

Articles détaillés : Infrastructure et Sécurité.

Systèmes d'information

Le Service informatique peut être particulièrement important s'il est chargé du développement des applications informatiques spécifiques à l'entreprise. Il gère les parcs des ordinateurs et la sauvegarde des données.

Article détaillé : Systèmes d'information.

Structure et organisation

Organigramme

pour l'étude de la hiérarchie des organisations, voir : Organigramme (organisation) .

Les structures évolutives

Organisation du travail

L'organisation du travail est habituellement basée sur le principe de spécialisation, préconisé par F. W. Taylor. Ce principe, combiné à celui de standardisation a débouché sur une organisation en chaines de production industrielle dédiées à un produit donné. L'"organisation scientifique du travail" (OST) prônée par F. W. Taylor repose sur une stricte séparation entre le travail d'exécution et celui de conception et de contrôle et aussi sur une très forte spécialisation des tâches et un salaire au rendement.

L'organisation du travail a évolué avec le toyotisme qui repose sur un travail en équipe, une polyvalence des ouvriers et une coordination horizontale. Elle accompagne un dispositif de production "juste à temps" ou "à flux tendus" qui impose un haut niveau de qualité des produits et des processus productifs. Cette nouvelle organisation, héritée des entreprises japonaises, a été théorisée par le modèle "J" de M. Aoki. Elle se combine à la gestion de la qualité (Total Quality Management) et trouve un prolongement dans la certification d'assurance qualité basée sur un certain nombre de standards internationaux (normes ISO). Surtout, les normes ISO 9000 sont des référentiels de "bonnes pratiques de management en matière de qualité", définis par l'organisme international de standardisation (ISO, International Organisation for Standardization) qui aboutissent à une certaine uniformisation des procédures de travail.

L'organisation du travail est fortement impactée aujourd'hui par le rôle croissant de l'information et le contenu croissant de savoir intégré dans les métiers, ce qui s'accompagne le plus souvent d'une plus grande latitude d'action (empowerment) laissée aux salariés disposant de connaissances pointues ou complexes. Le contrôle se fait a posteriori au niveau des résultats obtenus par l'unité ou la personne, selon le principe de la direction par objectifs, lui-même étaye par un système d'information de gestion.

Article organisation du travail.

Grandes théories d'organisations

Taylorisme, Fayolisme, Fordisme, Toyotisme

Voir aussi

Bibliographie

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : entreprises - services - produit - organisation - production - gestion - département - travail - fonctions - qualité - étude - détaillés - client - achats - comptabilité - contrôle - sécurité - management - assure - stratégie - spécifique - articles - fabrication - spécifications - ressources - direction - recherche - marketing - information - compte -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Fonctionnement_et_organisation_de_l%27entreprise.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 28/10/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu