Senior

Le mot senior veut dire étymologiquement «plus âgé». C'est un mot latin comparatif de senex signifiant «âgé». Senior s'oppose dans ce sens à junior.


Catégories :

Travail - Sociologie de l'emploi - Sociologie du travail - Gestion des ressources humaines - Groupe social

Définitions :

  • Joueur plus âgé, comparé aux juniors; Vieillard, personne âgée (source : fr.wiktionary)
  • personne ayant acquis une longue expérience professionnelle dans le domaine convoité (à partir de 10 ans). (source : aerocontact)

Le mot senior veut dire étymologiquement «plus âgé». C'est un mot latin comparatif de senex signifiant «âgé». Senior s'oppose dans ce sens à junior.

Le mot senior est souvent employé dans le monde du travail pour désigner les personnes en activité professionnelle qui sont en deuxième partie de carrière[1].

L'emploi des seniors est fortement lié à l'équilibre des régimes de retraite. C'est devenu un enjeu politique à tel point que l'Union européenne fixe des objectifs de taux d'emploi pour les seniors.

Âge à partir duquel une personne est senior

La définition est liée à l'âge, mais où débute la limite fluctue de façon subjective selon le contexte. Le mot «senior» est parfois synonyme de «personne âgée». Mais le plus fréquemment, surtout dans le monde du travail, le terme est utilisé pour des personnes ayant uniquement plus de 45 ou 50 ans. Dans le sport, les seniors sont toujours moins âgés.

Les sociologues, comme Vincent Caradec ou Serge Guérin, montrent que la notion de senior est beaucoup liée au regard que la collectivité porte sur la prise d'âge. Ils explicitent combien l'âge évolue suivant les contextes sociaux.

Une nouvelle définition est apparue récemment pour prendre en compte l'évolution des modes de vie des seniors et l'allongement des temps de la retraite : on parle de «jeune senior» ou «jeune retraité» pour faire référence aux personnes dans la cinquantaine ou soixantaine. Ainsi Serge Guérin propose le terme de Boomers Bohêmes (BooBos) [2], pour marquer que les jeunes seniors se distinguent fortement (physiquement, moralement et socialement) de leurs aînés. Ils forment un nouveau type sociologique de seniors.

L'usage du mot «senior» s'est vu consacré dans la langue du travail et de la politique comme une circonlocution permettant d'éviter l'usage direct des mots «âgé» ou «vieux», comme on parle de personne âgée et non de vieillard. Cette substitution traduit un embarras caractéristique de la société occidentale, pour laquelle l'idée de vieillesse, connotée négativement, n'évoque pas obligatoirement la sagesse et ne suscite pas le respect, à l'opposé des traditions en vigueur dans d'autres civilisations.

L'accord national interprofessionnel du 13/10/2005 fixe comme limite l'âge de 45 ans[3]. Les organismes de recherche d'emploi en France fixent fréquemment cette limite à 50 ans.

L'emploi des seniors

Depuis que les entreprises ont commencé à rencontrer des difficultés économiques dans les années 1980, à la suite des deux chocs pétroliers (1973, 1979), elles ont pris l'habitude de préparer des «plans sociaux», consistant fréquemment à mettre en préretraite des salariés n'ayant pas encore atteint l'âge légal de la retraite[4]. En évitant les licenciements «secs», elles préservaient leur réputation. Elles accroissaient la proportion des juniors et espéraient de la sorte y gagner en productivité. Macroéconomiquement parlant, on a espéré que cette pratique libérerait des emplois pour les plus jeunes et résoudrait le problème du chômage. Avec le recul, on a constaté que le revenu des seniors passés en préretraite était financé par les caisses de retraite au lieu d'être financé par l'assurance chômage, que les entreprises perdaient fréquemment des compétences qui leur étaient utiles, et que cela ne résolvait pas pour tout autant le problème du chômage, qui est resté à un haut niveau. L'effet le plus alarmant est actuellement le déséquilibre des régimes de retraite, ceux-ci, dans des régimes de retraite par répartition, étant financés par une plus faible proportion d'actifs, pour une proportion croissante d'inactifs liée aussi au vieillissement démographique.

Aujourd'hui, l'ensemble des pays occidentaux cherchent à augmenter l'âge légal de départ en retraite, pour diminuer le déficit des régimes de retraite. Ils encouragent pour cela l'emploi des seniors. C'est le cas en France[5].

Avec un taux d'emploi de 37, 8 % pour les 55-64 ans en 2005, la France se situe particulièrement en-dessous de la moyenne européenne (42, 5 %) et loin de la cible de 50 % en 2010 fixée au niveau communautaire[6]. Face à ce constat, le Gouvernement a pris en 2008 un ensemble de mesures en faveur de l'emploi des seniors[7].

Notes et références

  1. Dispositions gouvernementales en faveur des personnes en deuxième partie de carrière en France
  2. L'invention des seniors, Hachette Pluriel, 2007
  3. La gestion des seniors dans l'entreprise : quels enjeux ? quelles actions ?, page 4
  4. Convention de préretraite totale du FNE, en France
  5. L'emploi des seniors sur le site du ministère de l'Économie, de l'industrie et de l'emploi
  6. Colloque organisé par le Conseil d'orientation des retraites en partenariat avec le Centre d'analyse stratégique et le Conseil d'orientation pour l'emploi, page 9
  7. L'emploi des seniors, sur le portail du Gouvernement

Liens externes

Recherche sur Google Images :



"Mutuelle Senior"

L'image ci-contre est extraite du site assuralys.fr

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (424 × 283 - 53 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : senior - emploi - retraite - personnes - âge - mot - france - âgé - régimes - jeune - conseil - orientation - travail - taux - liée - limite - entreprises - préretraite - proportion - chômage -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Senior.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 28/10/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu